Comment changer intégralement un interrupteur

Plus je m’aventure dans le monde du bricolage, plus je constate que je gagne en assurance et les outils sont devenus mes amis ! Je me suis lancé un nouveau défi récemment, changer l’interrupteur de mon dressing car celui que j’ai daterait limite de la période avant-guerre !

maxresdefault

Du coup, je me suis rendue en magasin spécialisé et ai pris de quoi changer 3 interrupteurs ! J’ai pris le pack intégral en l’occurrence soit tout le boitier, la nouvelle plaquette et ai profité aussi pour prendre quelques tournevis pour compléter mon jeu !

 

Une fois rentrée, pas de temps à perdre : J’ai coupé l’alimentation principale mais ai quand même pris soin de vérifier qu’il n’y avait plus de jus avant d’aller plus loin ! Par la suite, j’ai simplement tout dévissé sur les interrupteurs jusqu’à me retrouver avec un trou béant, et les fils dénudés qui me souriaient…

 

Une rapide recherche sur internet m’a permis de distinguer ce à quoi correspond chaque fils afin de ne pas m’embrouiller au moment de monter les nouveaux interrupteurs et provoquer un court-circuit massif. Pour récap :

 

Rouge : Phase (plus dangereux selon moi !)

Bleu : Neutre (complémentaire au rouge)

Jaune et vert : Terre (Pour éviter les petites décharges inutiles)

 

Avant de reconnecter les fils aux nouveaux boitiers, ne faites pas comme moi et assurez-vous qu’aucune autre pièce ne doit être fixée au préalable ! Cela vous évitera une perte de temps considérable pour desserrer de nouveau les vis pour rectifier le tir. Dans mon cas, il fallait aussi agrandir le trou avant de rajouter le cache du boitier et toute la partie intérieure. Par contre, je dois dire qu’une fois que cela a été fait, c’était un jeu d’enfant pour finir la fixation.

 

J’ai remis les fils, me suis assurée qu’ils étaient fiés fermement car je ne voulais nullement devoir défaire tout cela une nouvelle fois ! J’ai pensé à faire rentrer l’excès de fil dans les parois car cela simplifie la pose !

 

Pour finir, j’ai clipsé les pièces du boitier avec la nouvelle façade de mes interrupteurs. Autant dire qu’ils avaient de la gueule maintenant ! Par contre, je vous recommande de nettoyer déjà votre interrupteur après fixation avec le produit adapté et laissez sécher une dizaine de minutes avant de rallume l’interrupteur principal !

 

Voilà comment je me suis organisée pour manier le bricolage électrique ! Je ne dirai pas que c’est complexe mais contrairement à louper un laquage, faire sauter des connexions électriques n’a pas le même impacte 😉 Pensez-y

 

A bientôt !

Sophie

 

 

Continue Reading

Comment peindre un sol en béton

5595623350_8c86aba49e_b

Après réflexion, je me suis retrouvée à me dire qu’il me fallait peut-être repenser la chambre d’amis que j’ai à l’étage. Pour le moment celle-ci est toute simple avec juste de quoi accueillir les amis qui ont l’habitude de passer la soirée chez moi. Cependant, comme j’ai du temps et que je voulais m’occuper un peu, j’ai opté pour un changement radical ; refaire le sol de cette pièce !

 

J’ai opté pour un bleu azure afin de vraiment contraster avec les murs et les meubles. Par contre si vous souhaitez d’excellents résultats, je vous recommander de bien suivre à la lettre les petits conseils qui vont suivre :

 

  • Préparez votre sol correctement avant la pose. Ce dernier doit être sec et tout propre. Idéalement, nettoyez avec du dégraissant pour sol, eau chaude ou même (je ne savais pas que cela existait) du shampoing pour sol ! Nettoyez le tout à grande eau par la suite pour annuler l’effet des produits restants sur le sol

 

  • Avant de mettre votre couche de peinture adaptée pour sol, il convient de s’assurer que ce dernier soit suffisamment poreux et qu’il absorbera bien chaque couche d’enduit. Comment savoir cela ? Tout simplement en voyant comment il absorbe un peu d’eau. Si quelques gouttes sont absorbées en quelques minutes : RAS ! Vous pouvez procéder. Autrement, va falloir passer une sous couche sol.

 

  • Si votre sol contient des petites fissures, jaugez si une couche de peinture suffira a tout uniformiser. Autrement, pensez à reboucher celles-ci avec du mortier ou du ciment contenant une résine pour bien colmater chaque fissure.

 

  • Bâchez, protégez les espaces qui ne devront pas être peints afin de pouvoir avancer rapidement et sans interruption

 

  • Commencez toujours par peindre le fond d’une pièce en vous attaquant aux coins avec les murs avec une brosse avant de compléter pour le reste (intérieur) avec le rouleau. Avec le rouleau, il est toujours conseillé de croiser les couches pour un résultat optimal et en tirant bien sur la peinture pour ne pas laisser trop d’excès

 

  • Attendre patiemment quelques heures avant de reproduire l’étape précédente pour une deuxième couche en enlevant progressivement les bâches et autres protections (ou sinon enlevez les en dernier lieu… rien ne presse pour ca)

 

  • Après les 2 couches, il convient d’attendre au moins 24 à 48 heures avant de circuler dans la pièce et après une bonne semaine, celle-ci pourra être utilisée communément !

 

Alors, à quand le grand chantier de peinture chez vous maintenant que vous savez aussi comment vous y prendre.

 

A bientôt !

Sophie

 

 

Continue Reading

Comment réussir une peinture laquée

paint-958689_960_720

 J’ai attendu un peu avant de me lancer dans les peintures car je n’ai jamais été très douée pour le maniement du pinceau et ce, dès ma plus tendre enfance. Avant de pratiquer à grande échelle avec tout un panneau de mur, je me suis tout de même entrainée avec des étagères !

 

Échec total sur la première face ! Idem pour la seconde et la troisième…quoi que meilleure comparativement aux deux premières. Après 4 jours par contre… Miracle ! Je dois dire que le résultat obtenu me plaisait ! Cependant, voici les étapes et les astuces/conseils que je vous donnerai personnellement pour bien réussir votre peinture laquée :

  1. Assurez-vous que la pièce à peindre soit propre ! Dégraissez, lavez, dépoussiérez !
  2. Assurez-vous que la surface à peindre soit déjà parfaitement plane !
  • Travaillez dans un espace assez aéré mais où le taux d’humidité serait assez bas !
  1. Votre pièce à travailler doit être parfaitement sèche…ne précipitez pas les manœuvres !
  2. Passez une première couche d’enduit avec les outils appropriés : demandez, faites vs aider !
  3. Laissez sécher parfaitement la première couche… gardez en tête qu’entre chaque passage ou couche, il sera impératif d’attendre que cela sèche et ce temps peut varier en fonction des produits que vous utiliserez. Dans tous les cas, suivez les indications sur vos pots : ces données sont très fiables !
  • Appliquez une sous-couche à base d’acrylique et une fois parfaitement sèche, PONCEZ et lissez correctement pour enlever toute aspérité après les couches de peintures !
  • Attention aux dépôts de poussières : passez un coup d’aspi ou un chiffon humide pour nettoyer la pièce à peindre !
  1. Appliquez votre première couche de laque sur la peinture en étirant du mieux possible. Au plus vous pourrez garantir des couches de laque fines, au plus le rendu sera impressionnant !
  2. Poncez encore !
  3. Appliquez une autre couche de laque non diluée et laissez sécher (entre 12 et 24h) !

 

C’est à peu près tout ! Comme vous l’aurez compris, ce n’est pas très sorcier comme procédé mais là ou cela peut coincer = c’est si vous n’avez pas un bon coup de main pour les rouleaux à laquer ! Je présume qu’après 3 essais, je me débrouillais mieux donc au final, je suis plutôt satisfaite !

 

A bientôt !

Sophie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continue Reading